Rentrée saison 2018-2019

Article de la FFBAD

 

03/09/18
Nouvelle rentrée : a toi de jouer !

Ça y est, septembre est là et les choses sérieuses redémarrent ! Pour cette nouvelle rentrée, la FFBaD dévoile sa nouvelle campagne de communication. A toi de jouer maintenant !

Cette année, nous nous adressons directement à vous, badistes. Vous faites partie de la grande famille du badminton et vous êtes les vecteurs des valeurs clefs de l'esprit Bad : mixité, énergie, jeunesse, accessibilité, responsabilité. A vous de le transmettre au quotidien dans vos clubs, sur les terrains, en compétition, voire dans votre quotidien ! C'est désormais à vous de jouer !

Très bonne rentrée à tous !


Dispositif sénior, le Bad. en EHPAD

Extrait de l'article dispositif sénior de la FFBAD

 

"Quels sont les effets bénéfiques des activités physiques et sportives (APS) ?


Les  effets  bénéfiques  de  l’APS sur   la  santé  sont  connus  et   confirmés  par  toutes  les  études épidémiologiques. Outre le bien-être moral et physique la pratique d’APS régulières réduit le risque de maladies chroniques, prévient le risque de complications et peut être un recours comme thérapeutique non médicamenteuse,contribuant également à réduire les coûts médico-sociaux d’une prise en charge
lourde.
La pratique d’activités physiques et sportives contribue par ailleurs à une meilleure intégration sociale de la  personne  dans  son environnement  et permet  de  maintenir  une  bonne  qualité  de  vie.
Elle  diminue l’anxiété  et  la  dépression,  aide  à  se  relaxer,  améliore  la  qualité  du  sommeil,  améliore  les  qualités cognitives  (mémoire,  attention,  contrôle  psychomoteur),  favorise  la  résistance  à  la  fatigue,  permet  une meilleure estime de soi.

L’activité physique chez les seniors


Aujourd’hui, vieillir longtemps ne suffit plus, il est nécessaire d’intégrer la notion du « bien vieillir » visant notamment à ce que les séniors jouissent d’une bonne qualité de vie le plus longtemps possible.
L’enjeu pour tous est de vieillir avec un état de santé satisfaisant ; une alimentation équilibrée ainsi qu’une activité physique et sportive régulière en sont des déterminants majeurs.
La perte d’autonomie commence lorsqu’une personne rencontre des difficultés pour effectuer certaines taches de la vie quotidienne. Plus la personne a besoin d’aide pour l’accomplissement de ces taches, plus on considère que son degré d’autonomie diminue.
La perte d’autonomie peut être aussi bien physique que cognitive.

 

Le badminton peut contribuer à pallier cette perte d’autonomie !"


Le badminton un sport qui fait du bien !

C’est bon pour la ligne ?

Le terrain de badminton est quatre fois plus petit qu’un cours de tennis mais on y court quatre fois plus et on y saute : du coup, on peut brûler jusqu’à 500 calories par cours. C’est ce que l’on perd sur un tapis de course en une heure dans la souffrance.

Bonus, ça muscle presque toutes les parties du corps : fessiers, abdos, cuisses, bras… Et ça fait aussi travailler le souffle et l’endurance.

 

C’est fun ?

OK, on se défoule, mais on s’amuse, c’est le sport antistress par excellence. Sympa aussi parce qu’il est mixte – ça change de la gym suédoise (un garçon perdu pour 43 filles) : il y a 60 % de garçons, c’est quasi la parité. Beaucoup mieux que le tennis, où les filles sont 30 %, et le ping-pong, où elle représentent moins de 20 % des adhérents. À l’origine, les Anglais jouaient avec un bouchon de champagne à plumes : l’image résume bien le côté fun de la discipline qui est sérieuse… sans se prendre au sérieux.

 

Ça coûte cher ?

Côté technique, il faut en moyenne compter 10 cours pour maîtriser les règles du jeu, les techniques de base (service, amortie, smash…) et améliorer notre coordination ; mais on peut s’amuser et avoir des échanges sympas dès le premier cours. Côté tenue, des baskets pour le sport en salle et une raquette (environ 30 €) suffisent. Si on veut toute la panoplie, on peut rajouter une jupette avec shorty intégré. Et à l’année, la licence ne coûte que 100 € max.